Vendre son bien immobilier : Y a-t-il une meilleure saison ?

Quelle est la meilleure période pour mettre en vente son bien ?

Homewell vous présente les avantages et inconvénients de chaque saison.

Afin de réussir une vente immobilière, plusieurs facteurs sont à prendre en compte, et choisir le bon moment en fait partie. Nous vous rappelons tout de même qu’il ne s’agit pas d’un point essentiel, mais d’une généralité, et que des transactions ont lieu en toute saison ! Néanmoins, chaque saison présente des avantages comme des inconvénients, présentés dans cet article.

Agence immobilière Lausanne Vaud Homewell Printemps saisons

Vendre au printemps

Le marché immobilier est particulièrement dynamique au printemps, le retour des beaux jours et les jardins fleuris motiveront un bon nombre d’acheteurs potentiel. De plus, acheter à cette période permets d’emménager durant l’été, à temps pour la rentrée scolaire, pour les parents souhaitant faciliter la scolarité de leurs enfants.

De ce fait, le nombre de biens sur le marché augmente considérablement au printemps, la concurrence devient donc rude. Attention à ce que votre bien ne se retrouve pas perdu parmi tant d’autres, et perde sa rareté !

Vendre en été

L’avantage premier de l’été est la météo ! Mais également, suite au printemps, la demande baisse à nouveau les biens en été se font plutôt rares sur le marché, la concurrence sera donc moins importante et l’aspect de rareté sera à exploiter. Préférez néanmoins des visites en fin de journée afin d’éviter les pics de chaleur.

Le gros inconvénient des mois d’été sont bien évidemment les vacances : le nombre d’acheteurs potentiels diminue considérablement. Au contraire, les potentiels acquéreurs n’étant pas partis en voyage s’investiront dans leurs recherches !

Vendre saison été
Vendre saison automne

Vendre en automne

Le niveau d’activité reprend progressivement un bon rythme dès la fin de l’été, mais la concurrence reste minime. De plus, les jours commencent à raccourcir, et donc la luminosité n’est plus aussi idéale que les quelques mois précédents.

En plus de ça s’ajoutent toutes les obligations de fin d’été, comme la rentrée scolaire, la reprise du travail, etc.

Il est donc dur de capter l’attention de potentiels acheteurs.

 

 

Vendre en hiver

Concernant l’hiver, tout dépend du type de bien proposé. Si l’atout premier de votre bien est son jardin fleuri, il sera préférable d’attendre le retour des beaux jours. Les chalets quant à eux, en toute logique, rencontrent un grand succès en hiver car ils sont mis en valeur. Le volume de transactions immobilières en hiver reprend généralement du rythme : en effet, les projets se concrétisent souvent en fin d’année.

Le point faible des mois d’hiver est incontestablement sa météo. Brouillard, neige, givre… elle n’est décidément pas la saison idéale en ce qui concerne les visites.

Vendre saison hiver

Les saisons ont certes une incidence sur la mise en valeur de votre bien immobilier : un bien aura en effet tendance à se vendre rapidement en période où la demande est plus élevée, et inversement, lorsque la demande est au plus bas, la vente sera plus lente. Mais la saison est loin d’être un point crucial lors de la mise en vente d’un bien immobilier, et une quantité d’autres facteurs, beaucoup plus cruciaux, comme l’estimation du prix de vente ou les photographies auront un impact bien plus considérable que celui de la saison.

 

 

Cet article vous est proposé par:

Alec Byrde

Alec Byrde

Assistant marketing et communication

Cet article vous a plu ?

Faites-nous part de vos commentaires.

Notre actualité

Restez informé en suivant nos actualités. Vous trouverez fréquemment de nouveaux articles et revues sur le marché immobilier, les nouvelles lois et règlementations, les nouvelles technologies et diverses informations utiles.

Coups de coeur

Articles récents

Aller en haut